A toi qui rêves de partir

Que part-on chercher quand on part en expatriation ?

Soi-même. Qu’on parte en Inde, en Angleterre ou au Pérou, la réponse sera inévitablement : soi-même.

Qu’on poursuive un rêve, qu’on suive ses envies, qu’on se mette à l’épreuve, qu’on l’envisage comme une simple étape ou un tremplin, le réponse sera toujours « soi-même », quand bien même on ignorait que c’était ce qu’on était venu chercher.

Toi qui rêves de partir, ne te demande pas ce que tu vas trouver. Demande-toi plutôt qui tu voudras être, qui tu ne voudras pas être, qui tu ne voudras plus être.

Tu verras … L’expatriation est une expérience intense. Elle est philosophie en action, questionnement psychologique silencieux et permanent. L’expatriation est tout sauf un simple déménagement. Parce qu’on change de culture, parce qu’on se déracine, parce qu’on s’éloigne des siens, on découvre la solitude; et même parti en couple ou en famille, c’est bien de solitude dont il va s’agir. Comme une expérience de vieillesse, l’aventure non seulement nous éloigne mais nous isole. L’expatriation remet tout en question.

Alors toi qui rêves de partir, quand tu seras loin de ta terre natale, quand tu n’auras plus rien, qu’il te faudra tout reconstruire; quand tu n’auras plus ton quotidien, ta culture, tes racines pour te dire qui tu es … il te faudra te renouveler, naître à nouveau. Sorti de ton aquarium, te demander ce qui faisait de toi un poisson. Apprendre à nager dans de nouvelles eaux.

Ne t’imagine surtout pas que ce sera facile. Ni surtout pas que c’est impossible. Ne t’imagine rien. Laisse-toi surprendre…

Et c’est sans nul doute TOI qui te surprendras le plus.

7 réflexions au sujet de « A toi qui rêves de partir »

  1. Déracinée de mon île natale noire et pacifique, l’arrivée en France n’a pas été simple.
    J’avais 6 ans, un hiver forcément sibérien s’est abattu sur ma peine.
    Que venions nous faire là ?
    Je ne le savais pas, je ne le comprenais pas.
    J’ai passé ma vie à rêver d’ailleurs, à me rêver mieux ailleurs.
    Sûrement pour retrouver une par de moi même qui s’est perdue dans la nuit de mon temps.
    Merci pour votre article, j’ai beaucoup aimé votre approche, se trouver soi-même…
    Je viens de rater un projet d’expatriation à l’étranger, et je crois bien sûr que ce que vous décrivez est juste.
    S’expatrier est une gageure, on se projette dans un nouvel espace géographique mais aussi dans nouvel espace de soi.
    Merci

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre commentaire ! Je ne suis pas sûre qu’on « rate » quoi que ce soit quand il s’agit de faire le choix de partir. Faire le projet de partir, se projeter ailleurs, découvrir les rouages du départ, c’est déjà tout une aventure ! Et parfois le départ n’a pas lieu, parce qu’autre chose arrive ou se poursuit.
      J’ai découvert votre blog et je suis absolument fan ! Quelle écriture, quelle délicatesse ! Je vous suivrai avec gourmandise ! J’aime aussi écrire des textes qui mêlent cuisine et plaisir des mots, je crois qu’on peut se régaler autant d’un texte que d’un plat, chacun nous nourrit (mais les deux ne nous font pas grossir !). À bientôt !

      J'aime

      1. J’adore votre commentaire,
        merci il est très positif, nous venons d’apprendre il y a 3 jours que notre rêve néo-zélandais tombe à l’eau, la déception est encore fraîche…
        Heureusement la vie prend le dessus, le printemps grignote chaque jour l’hiver, et je vais pouvoir refaire un vrai potager.
        Je vais prendre le temps de déguster votre blog et je n’hésiterai pas à revenir vers vous
        Bonne journée

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s