Perfectionniste

L’été rend ma plume aride. La terre brune qui craque et se creuse sous ce soleil rude et cinglant est plus fertile que mon imagination.

J’ai peur. Mon audace éclate et ma confiance se tâche des débris de ce que fut ma présomptueuse tentative d’écrire. Je rougis, j’ai honte. Les mots qui s’emmêlent et ne se mêlent plus comme je veux m’éclaboussent et me ridiculisent. Je n’ai plus les mots.

Je me pose mille questions, mais pas une ne trouve réponse. Un brouillard épais enveloppe ma plume, je ne peux plus écrire, je ne vois plus ni l’encre de mes idées, ni la forme de mes mots.

Je doute et me décompose chaque fois que j’entreprends de dire, de vous dire, de tout dire… quelque chose que je jugerais important.

Comme toujours je veux peser et maîtriser chaque syllabe, chaque son. Comme toujours je voudrais à moi seule composer une chanson: décider de chaque note, de chaque rime, du souffle du trompettiste et de la voix du chanteur. Mais je suis toute seule. Je vise une perfection qui me guiderait comme la lumière du phare – mais mon Idéal m’éblouit.

Vouloir mieux est mon vice, et ce sentiment de responsabilité qui l’accompagne et le gonfle transforme chaque petite entreprise de ma vie en une quête du Graal. Sans le texte.

Je pense le monde comme moi, et je n’envisage pas quelqu’un qui ne soit pas comme moi, qui se lance et se jette à l’eau, entourant ses genoux de ses bras et plongeant comme un ballon sans un doute, sans une hésitation. Coupable de mes silences, je me berce lâchement de l’illusion que vous tous êtes comme moi, indécis, torturés, avançant de guingois et se rêvant de sauter joyeusement dans les flaques mais les évitant prudemment – l’enfance est loin.

A l’aube d’un nouveau chapitre je sens l’encre qui file entre mes doigts. Je me ressaisis, me repose et me guéris de mes faiblesses. Le temps devra m’apprendre à retrouver l’innocence des sauts dans les flaques, des chaussures pleines de gadoue, des mots posés là sans questions. En attendant, je vous montre page blanche.

9 réflexions au sujet de « Perfectionniste »

  1. Alors je te comprends totalement !
    Cette intransigeance envers moi-même stérilise souvent mon imagination et entrave mes élans, et j’ai envie de tout déchirer, de tout arrêter.
    En tout cas, sache que je prends toujours un immense plaisir à te lire ! Comme je t’ai déjà dit, je te verrais bien écrire un roman ! Ta prose est harmonieuse et limpide, et tu racontes des choses intéressantes. J’aime beaucoup découvrir tes réflexions que tu nous livres si spontanément. Tu écris vraiment bien, alors j’attends avec joie le prochain article !
    Bonne journée à toi ! 🙂

    Aimé par 1 personne

      1. Tu es gentille ! Ah non, en fait l’éditeur est venu vers moi déjà, mais il organise une campagne de promotion afin de créer un premier cercle de lecteurs et de générer une attente avant la sortie officielle du recueil. Cela se présente sous la forme d’un financement participatif avec des contreparties diverses. Je ne suis pas très familière de ce concept mais apparemment cela permet une meilleure visibilité…

        J'aime

  2. J’aime beaucoup cet article parce qu’il fait écho en moi: ce perfectionnisme et ce côté torturé, qui grignote chaque pan de ma vie, chaque façon d’envisager les évènements et la vie en général. J’ai longtemps voulu croire que le perfectionnisme est une qualité. Aujourd’hui je suis trop mature pour me bercer d’illusions: c’est un défaut, mais un défaut exigeant. Et si je ressentais la même sécheresse que la tienne actuellement, je prendrais la même décision que toi: faire une pause.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh c’est un vilain défaut, à n’en pas douter… j’admire ceux qui ne le sont pas, ils sont d’après moi plus libres et plus créatifs… et même dans un élan spontané, je cherche la parfaite spontanéité ! Le pire, c’est que mes enfants me ressemblent ! 😅 tout mon travail de mère va consister à les déformer, pour qu’adultes mieux que moi ils sachent épouser les formes des hasards de leurs vies.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s