Ma question

Une question me taraude l’esprit, les mots tournent et s’emmêlent dans ma tête. Ah! Si tout était aussi simple qu’une réponse sur Internet!

Sur la toile on s’emmêle dans tout plein de vérités. Parfois on aime, on clique et on commente le résumé d’une opinion par le résumé de notre réflexion. On croit penser. La Rochefoucauld 2.0, on boxe une ligne qui verrouille la porte de la discussion et chacun reste chez soi… avec ses questions.

Fausse communication. Puits sans fond. Et ma question reste sans réponse.

J’ai fait le tour de la question : j’ai étudié toutes mes raisons, remis en cause mes certitudes, écouté tous mes doutes. J’ai tourné et tourné et tourné sans cesse autour du pot de mes soucis, invoqué le dieu de la pluie pour nettoyer toutes mes contradictions. Raisonné, raisonné comme on laboure une terre pour y voir pousser des idées. Mais la pluie et la terre ont fait de la boue de mes réflexions, et j’y patauge encore.

Faire le tour de la question… quelle drôle d’expression! Comme s’il était possible d’un jour assécher le flot de nos tourments en se baignant dedans.

On ne règle pas ses problèmes en faisant le tour de la question. Il faut la prendre à bras le corps, la torturer, la complexifier pour qu’elle s’émiette comme une pâte qu’on fait souffrir entre nos doigts. Il faut du temps.

Il nous faudrait – mais en est-il seulement question? – renoncer à l’économie des mots et des pensées devenue notre mode de réflexion. Accepter que la question n’a pas toujours de réponse : qu’on pourra faire le tour, s’étourdir autour… la solution sera toujours « posons-nous la bonne question! ».

Devenir philosophe. Laisser la question en suspens.

6 réflexions au sujet de « Ma question »

  1. Une question qui taraude l’esprit n’a peut-être pas sa réponse dans l’immédiat, car le temps peut être un facteur utile à prendre en compte pour trouver la réponse. Il faut parfois des années avant de trouver la réponse à sa question. Elle arrive comme ça, d’un coup. Je ne pense pas qu’une question peut rester sans réponse. Je crois en l’équilibre des choses. Une serrure à sa clé. Une question à sa réponse. Mais faut-il trouver cette réponse, la bonne ? Faut-il que tous les paramètres soient réunis pour obtenir cette réponse ?

    Aimé par 1 personne

  2. C est vrai que faire le tour de la question c est une drôle d’expression!
    On ferait mieux de rentrer dedans plutôt que d’en faire le tour!
    À bien reflechir ça ressemble un peu à l expression tourner autour du pot dans sa syntaxe. Et au final, ça rappelle plutôt tourner en rond plutôt que trouver une reponse 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre à tuwheratu Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s