Violence scolaire ordinaire

Tu es comme un arbre en cage petit garçon. Plus humain que les hommes, plus solide et plus beau à mesure que tu grandis.

L’école ne devrait pas être un lieu de violence. Pourtant tu es cet arbre au milieu de la cour, qu’on entoure d’une grille, qui se sent isolé. Les enfants égratignent, et parfois pour toujours, ton écorce encore fine. Même les enseignants font souffrir tes branches frêles en voulant les rentrer de force dans cette cage que tu n’as pas demandée. Dont tu n’as pas besoin.

Alors tu pousses, gêné dans ton élan ; tu ne peux t’épanouir. Mais tu pousses en hauteur, et un jour on verra tes branches dépasser, s’élever bien plus haut et couvrir de ton ombre toute cette méchanceté.

5 réflexions au sujet de « Violence scolaire ordinaire »

Répondre à madeleineetcupoftea Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s