Les amis ne servent à rien.

Absolument à rien. Et c’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont indispensables : comme le Doliprane ou comme le vin, les amis sont toujours là quelque part quand on en a besoin. D’ailleurs je ne compte pas sur eux, tant ils comptent pour moi. (Je n’attends rien du vin…et je le bois quand même ! )

On dit que des amis, on n’en a jamais plus que des doigts sur une main. Peut-être… Mais j’ai deux mains, et plusieurs paires de gants. Comme les modes, l’amitié change, c’est vrai, à mesure que le temps passe. Elle tiédit parfois, parfois elle nous déçoit. Pourtant comme les vieilles fringues que je préfère , et le gant sans son double, je garde tout. Les disputes, les retrouvailles, les vacances ensemble, les secrets partagés. Je garde en moi. Je reste persuadée que même perdus, les amis ne s’oublient pas. Et vous ?

Si je reste fidèle à mes amis disparus, c’est que les amis d’autrefois sont les racines de mon arbre : je ne les vois pas, mais je leur dois tout. Est-ce qu’ils pensent à moi ? Est-ce qu’ils se souviennent de moi ? Est-ce que mon nom leur dit encore quelque chose ? Les souvenirs en commun sont-ils encore les nôtres ou ne sont-ils plus qu’à moi ?

Je suis ce soir la vieille armoire de Baudelaire, pleine des bons souvenirs et des amitiés sincères qui rendent mon passé si fort, si attachant, et mon quotidien un peu vide… car mes amis sont trop loin.

Les amis ne servent à rien, mais c’est bien pour cela qu’ils sont tout, absolument tout. La famille qu’on choisit, le bras droit, l’épaule sur laquelle pleurer, l’oreille attentive, la parole bienveillante. Ils sont une part de nous, notre mémoire, notre avenir. Tout.

Amis de toujours, amis de chair et d’os, amis sur la toile, amis sur WhatsApp, amis que j’aimerais embrasser, je vous aime tous sans vous le dire, je vous écris que je vous aime. Prenez bien soin de vous. Que le Covid s’éloigne de nous et que l’on se rapproche enfin.

Bonne année à tous les amis ! 💕☺️

9 réflexions au sujet de « Les amis ne servent à rien. »

  1. J’aime tes mots! J’ai toujours un peu de nostalgie quand je pense aux amis perdus, partis, perdus de vue. C’est vrai qu’ils sont tous importants, qu’ils sont nos racines et pour certains nos ailes.
    Difficile en ce moment de ne pas les voir ou de loin, ou juste par écrit.
    Mais ils sont là toujours, avec nous, en nous
    Très belle et douce année à toi, tes proches, ceux qui comptent et ceux qui ont compté.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonne année chère Madeleine, à toi et à tous les amis dans le monde.
    Et 1000 mercis pour ce texte qui m’a touchée droit au coeur.
    Dans ces temps incertains où la peur brouillent et éloignent les amis, tu nous ramènes à l’essentiel.
    Chaque amitié, comme une trace sur notre chemin…
    Encore merci. Amitiés, Elisa 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s